23 septembre 2008

Synode des évêques: un évêque allume (enfin!)

Enfin, on dirait l'Église commence à se reveiller:

«Ce sera une prise de conscience de l’importance de la prédication (homélie) et parfois de leur mauvaise qualité, poursuit Mgr Ouellet. L’Église catholique perd des fidèles vers d’autres groupes religieux parce qu’ils aiment mieux leur manière de prêcher.» Les travaux devraient apporter des réponses plus claires.


Pourquoi qu'elle perd des fidèles?

Parce que ces églises traitent de la Parole de Dieu comme de la RÉVÉLATION DIVINE.

N'est-ce pas ça, le but de l'Église? De transmettre de la RÉVÉLATION DIVINE?

Depuis quarante ans, les prêtres prêchent sur tout SAUF la RÉVÉLATION DIVINE.

Pis si, par hazard, ce qu'ils disent correspondent à la RÉVÉLATION DIVINE, c'est quasiment toujuors une affirmation très politiquement correct et très superficielle.

Il ne faut surtout pas offenser personne avec la Parole de Dieu.

Ne dîtes pas les choses comme elles sont. Non. Vraiment pas. N'enseigne pas la foi. Enseigne l'estime de soi. De la psychologie. De la "justice sociale" (voire: le gauchisme). Enseigne des anecdotes.

N'importe quoi. Sauf la VÉRITÉ.

Ne traite pas le salut comme la chose centrale de la RÉVÉLATION DIVINE (je sais que je suis tannante avec mes majuscules, mais il faut y mettre l'accent!)

Ne parle pas du péché. N'informe pas les fidèles ce qui est péché ou non. Ne leur dis pas que le péché peut mener à l'enfer. Ne parle pas de la sainteté. Ne leur parle pas du mérite. Du sacrifice. De la souffrance rédemptrice.

Tout ça, c'est vieux-jeu!

Mais la réunion ne m'impressionne pas, franchement. Ça fait au moins quarante ans qu'on a une Église de "documents". C'est du blah blah blah, écrit en esprit de fonctionnaire. Et comme bien des rapports écrits au gouvernement, ils restent morts sur les tablettes.

Si on est pour électriser les fidèles, qu'on écrit quelque chose d'électrisant. Tu penses-tu que le commun des prêtres va être inspiré par 99% des documents écrits par l'Église? Oui, il y a beaucoup de bien dans ces documents. Mais la pastorale par le consensus, les platitudes, la communication par le non-dit ("on va parler de respect de la vie, ils vont ben savoir qu'on parle d'avortement) ÇA NE MARCHE PAS. Ça fait quarante ans qu'on fait la même chose-- peut-être il est temps qu'on change de façon de faire!

Plus tu te fies sur le non-dit, plus les gens ont l'impression que tu n'es pas sérieux! C'est faible comme communication.

Si les évêques veulent que les prêtres leur suivent, qu'ils soient les modèles. Que leurs documents soient les modèles de la façon de parler aux gens.

Savez-vous c'est quoi le secret du succès des Évangéliques?

Ils ne se gênent pas.

Ils ne passent pas par quatres chemins pour dire les choses comme elles sont. Ils peuvent ben paraître comme des nonos devant le reste du monde, ben ces nonos-là réussissent à convertir les gens et à transformer des vies.

Mais nous autres les catholiques, aïe-- il ne faut pas paraître niaiseux. Il faut s'accommoder avec tout le monde. Il faut que l'intelligensia athée et politiquement correct nous acceptent, sinon, le monde nous acceptera pas, pis on va perdre encore plus de fidèles.

Ça fait quarante ans qu'on pense comme ça. Ça mène à nulle part!

J'espère que le synode va être un début, mais comme c'est là, je reste sceptique et pessimiste.

Aucun commentaire: