9 juin 2008

VIDÉO: L'avortement tardif en Russie

Vigere a diffusé un vidéo sur l'avortement tardif en Russie.

C'est un extrait d'un documentaire candide sur la situation des jeunes femmes qui subissent des avortements tardifs en Russie, et sur l'expérience des avorteuses.



Ce que Vigère ne réalise pas, peut-être est que ce vidéo provient du documentaire Killing Girls de David Kinsella.

Le sujet principal n'est pas nécessairement l'avortement (bien que ça figure beaucoup) mais l'état de la société russe, utilisant ces avortements comme un fil pour démontrer sa décadence.

M. Kinsella a diffusé un vidéo encore plus long et plus graphique que celui sur Daily Motion. Les sous-titres sont en anglais, mais les images en disent long. Un des vidéo les plus dégueulasses que j'ai jamais vu-- pas à cause de images graphiques de bébés avortés, mais à cause des images de femmes qui subissent des avortements par prostaglandines. Elles se font provoquer le travail pour donner naissance à un foetus mort-né. C'est extrêmement douleureux, probablement pire qu'un accouchement normal. Il y a des scènes de nudité, mais c'est plus cru que suggestif.

Si vous choississez de regarder ces vidéos, notez bien que ce n'est pas uniquement un phénomène russe. Les avortements tardifs (au dessus de 20 semaines) se font à chaque jour au Canada. L'avortement par prostaglandines est très commun (tout comme la dilation et evacuation, où le foetus est démembré).

Voilà ce que les féministes défendent. Le bébé doit être sacrifié parce que c'est la chose la plus facile à faire.

Les témoignages des jeunes femmes sont très émouvants. Les médecins qui performent ces avortements sont francs: l'avortement tue. C'est un meurtre légal. Si seulement on pouvait avoir ce niveau de franchise au Canada!

2 commentaires:

chorouky a dit...

Ton blog est vraiment bien fait mais il faut avoir le coeur bien accroché pour pouvoir lire et regardé toutes ces horreurs...Je vais te mettre en lien sur mon blog car je pense que plus ton blog sera connu mieux ce sera...gros bisous, Chorouky

Finton a dit...

Oui au moins ces avorteuses russe avoue que c'est un crime légal dans leur pays. Ici au Canada on ne veut pas même donné à ce crime son vrai nom; avortement. On l'appelle IVG c'est plus propre! L'avorteur appelle la tête du bébé qui est resté coincé dans le vagin le numéro deux! Quel hypocrisie! Une tête ça s'appelle une tête! Un avortement c'est un avortement! Une cinique IVG c'est un avortoir industrialisé.